Après le prélèvement, votre poche de sang devra suivre plusieurs étapes avant de pouvoir être transmis à un patient. Ces étapes de contrôle permettront de transfuser le receveur en toute sécurité.

1. Don de sang

Pendant les collectes, chaque donneur doit remplir un questionnaire afin de déterminer si il est capable de donner. En complément du questionnaire préalablement complété, un entretien avec un médecin permettra de valider ou non son aptitude ou don. Le don de sang est ensuite réalisé par un(e) infirmier(e) habilité(e).

2. Préparation de la poche

La poche contenant le sang prélevé est alors filtrée (suppression des globules blancs) puis centrifugée pour en séparer les composants (globules rouges, plasma et plaquettes). En effet, le sang dans sa composition totale n’est jamais transfusé directement. Le receveur reçoit uniquement le composant dont il a besoin.

3. Vérification du sang prélevé

Tous les échantillons de sang prélevés subissent une série de tests dans le but de dépister toute maladie, virus ou bactérie pouvant rendre impossible leurs utilisations. En cas d’anomalie identifiée dans l’une des poches de sang testée, celle-ci est écartée et le donneur est alors averti.

4. Distribution des poches valides

Une fois le sang vérifié, contrôlé, les poches validées seront alors envoyées aux différents hôpitaux et cliniques du territoire français. Sur place, elles pourront alors être transmises aux patients en cas de besoin.